Chirurgien esthétique Dr Bruno Burin des Roziers

Les interventions de chirurgie esthétique et plastique du Dr Burin des Roziers

Voici quelques exemples d’interventions de chirurgie esthétique et réparatrice proposées par le Dr Burin des Roziers chirurgien esthétique à Paris et Boulogne (92) :

La chirurgie plastique

La chirurgie plastique est une spécialité chirurgicale qui s’occupe du corps entier : des cheveux aux orteils en passant par le visage, les seins, l’abdomen, les fesses, les cuisses, la chirurgie intime…et j’en passe. Elle regroupe de nombreuses opérations pratiquées par un chirurgien esthétique et adaptées à chaque partie du corps.

Cette chirurgie plastique est esthétique et réparatrice : elle s’est considérablement développée depuis quelques décennies et les techniques du chirurgien esthétique se modernisent régulièrement.

« La frontière entre Chirurgie Plastique Esthétique et Réparatrice est infime » :
d’ailleurs les techniques chirurgicales de base de la Chirurgie Esthétique découlent de celles utilisées par la Chirurgie Réparatrice depuis des siècles dans le monde entier.

On parlera de chirurgie réparatrice dans la chirurgie de guerre comme l’épisode des  « gueules cassées » lors de la première guerre mondiale, ou de la chirurgie de réparation après l’exérèse de cancers ou la chirurgie réparatrice des malformations (bec de lèvres).

On peut également parler de la chirurgie réparatrice des patients après une grande perte de poids.
« Je considère comme esthétique une opération qui n’est pas prise en charge par la sécurité sociale » .

« Améliorer/corriger sans transformer »

La Chirurgie Plastique Esthétique va corriger des défauts physiques constitutionnels ou acquis (vieillissement…) entraînant une gêne physique et souvent psychologique.

C’est souvent une chirurgie du bien être donc la réflexion avant l’opération est primordiale afin de peser le bénéfices/risques et de pouvoir prendre la bonne décision.

Légalement au moins 15 jours de réflexion entre la première consultation avec la rédaction du devis et l’intervention.

Le bien-fondé d’une intervention dépend de nombreux facteurs :

  • d’un côté les risques encourus en fonction des antécédents chirurgicaux, les limites chirurgicales inhérentes à chaque intervention, la rançon cicatricielle…
  • de l’autre les bénéfices attendus (satisfaction personnelle, correction d’un défaut, amélioration anatomique, réparation).

Si les risques sont supérieurs aux bénéfices l’intervention n’est pas souhaitable…

Cette chirurgie plastique esthétique est sécurité sociale. La mutuelle ne peut donc pas rentrer en compte car les deux organismes sont liés.

Les frais sont donc non remboursés et à la charge du patient.

La médecine esthétique est un bon complément de la chirurgie esthétique ou une alternative dans certains cas.

« Réparer c’est redonner une intégrité au corps »

La Chirurgie Plastique Réparatrice va tenter de redonner une intégrité corporelle au patient :

Réparation

  • d’un défaut naturel ou malformation congénitale : un bec de lièvre, des oreilles décollées, une malformation mammaire (hypertrophie mammaire, hypoplasie mammaire, seins tubéreux ou syndrome de Poland) pouvant être démasquée lors de la croissance des seins à la puberté, une malformation de la vulve, une syndactylie…
  • d’une déformation acquise ou de séquelles d’une chirurgie ou d’un traumatisme : reconstruction mammaire après cancer, escarre de décubitus, brûlure, déformation de l’abdomen ou des seins après grossesse ou amaigrissement important (chirurgie bariatrique), chirurgie des tumeurs cutanés

Dans la plupart des cas de chirurgie réparatrice le bénéfice est souvent plus important que les risques encourus… et le bénéfice attendu est mis au centre des discussion entre le chirurgien plasticien et son patient.

Nous rentrons ici dans le cadre de la sécurité sociale et de la mutuelle.

S’il le peut, le chirurgien plasticien fera une entente préalable auprès de la CPAM pour une éventuelle prise en charge sécurité sociale/mutuelle. Sinon pour certains actes chirurgicaux la prise en charge dépendra de facteurs physiques et d’un remboursement sous conditions fixées par les codes des actes chirurgicaux.

Vous pouvez choisir votre chirurgien plasticien par l’Ordre National des Médecins ou par la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique)